tredy.com  
prenota
 
ricerca | AIDE private Aggiungi la Tua Struttura

Appartements à Florence, Côte Amalfitaine et Positano pour Votre vacance

English   Italiano   Deutsch   Francaise

 
 
du
     
du à
     
à
 
  • Vous êtes à: Home » musei » LE PALAIS ROYAL - Naples

LE PALAIS ROYAL - Naples

LE PALAIS ROYAL - Naples

Son histoire peut être lue dans les documents et dans les livres, mais aussi dans l'architecture, le mobilier et la décoration parvenus jusqu'à nous, histoire antique d'un centre et image du pouvoir pendant le vice règne espagnol et le règne des Bourbons, histoire d'un lieu de culture musicale, au dix-septième siècle, avec la présence des maîtres de la Chapelle Royale; histoire d'un lieu d'activités manufacturières liées à l'initiative royale: l'Armerie, la Fabrique de porcelaine, l'Imprimerie. Sur la façade se trouvent les premières données philologiques; sur un socle de marbre la signature: DOMINICUS FONTANA/EQUES/AURATUS/COMES PALATINUS/PATRITIUS ROMANUS INVENTOR. Á côté de l'entrée, une épigraphe de 1602 informe que sur la volomté de Philippe III, le vice-roi Ferdinand de Castro, comte de Lemos, Caterina Zunica sa femme et Francesco di Castro, vice-roi successif, s'occupèrent de la construction de cette aedes amplissima. Les travaux durèrent jusqu'au-delà de la moitié du siècle, le côté oriental avec la chapelle ayant été ajouté en 1643-44; l'escalier monumental aux rampes symétriques en 1651; les appartements privés avec loggias donnant sur la mer au temps du vice-roi duc de Oñate. Avec sa façade fort académique de la fin de la Renaissance et son plan régulier autour de la cour carrée avec loggia supérieure, le palais fut élevé avec ses lignes plus nobles à côté du vieux Palais Vice-Royal de don Pedro de Toledo, qui sera démoli au dix-neuvième siècle, en conservant, à travers le parc royal, l'accès à la garnison de Castelnuovo et dans l'orientation de la façade l'ouverture vers les rues de Chiaia et de Toledo. La Place du Palais, zone d'anciens monastères, se présente dès l'origine en rapport avec la façade, comme champ de manoeuvres militaires, de cérimonies rituelles, fêtes pour le peuple et expressions de révolte, comme de nombreuses sources iconographiques en témoignent.
Des différents aspects artistiques du dix-septième siècle, il existe les fresques sur la voûte de trois salles, de Belisario Corenzio et Battistello Caracciolo, tandis que l'Immacolata en marbre de Cosimo Fanzago, d'un pathétisme superbe, fut enlevée au début du XIX siècle, lorsque l'on donna à la Chapelle un tour néoclassique, et elle a été retrouvée en 1970 dans un séminaire napolitain. Un sort semblable, de modification ou de destruction en raison de la modernisation du goût, quand ce n'est pas la guerre qui en est responsable, a été également subi par le mobilier et les décorations de la fin du Baroque introduits par les architectes royaux après 1734, dans le palais désormais siège des Bourbons. Il n'en reste que quelques épisodes isolés: le plafond de la première antichambre avec une Allégorie des noces de Charles et Marie-Amélie et le petit théâtre, projeté par Ferdinando Fuga; en outre un grand patrimoine de tapisseries de la Fabrique napolitaine spécialement produites pour la cour. La phase qui a le plus marqué l'image actuelle du palais, surtout à l'intérieur, est celle des Bourbons au dix-neuvième siècle. La façade sur la mer avec le jardin suspendu, l'appartement des fêtes, les salles de la Bibliothèque; les ornements du grand escalier et l'aile nord vers San Ferdinando ont été édifiés par Gaetano Genovese après un incendie en 1837 et ce fut l'occasion d'un agrandissement de l'édifice et d'une régularisation du plan et des façades selon les termes du néoclassicisme. Les appartements de la famille royale seront transférés au deuxième étage (et ce pendant toute la période des Savoie), tandis que l'appartement de tradition plus antique, au premier étage, devient un appartement de représentation: modification qui prépare en un certain sens sa future transformation en musée. Il faut également citer une initiative des Savoie, placée sous le signe de l'historisme du dix-neuvième siècle et du vérisme: l'idée d'orner les niches de la façade, dans les arcades fermées par Vanvitelli en 1753, avec les statues des fondateurs des dynasties qui régnèrent sur Naples, de Roger le Normand à Victor Emmanuel II. Des personnages en costume qui, alignés presque à hauter d'homme, rappelent et légitiment les changements dynastiques séculaires survenus, en établissant entre eux une continuité.
L'actuelle Musée de l'appartement historique du Palais Royal représente le lieu de conservation d'une partie de la résidence historique des Rois de Naples. On ne peut évidemment pas supposer qu'il y ait une correspondance littérale, dans chaque pièce, entre le mobilier et une disposition précise qui se serait conservée dans le temps: le palais a en effet été réquisitionné, bombardé, et certainement mis à sac pendant la dernière guerre. Toutefois, la disposition établie dans les années 50 pendant les travaux de restauration reflète généralement celle du dix-neuvième siècle (trasmise au début du vingtième), avec le mobilier néo-baroque et fin Empire en alternance avec des pièces plus anciennes - entre autre d'importantes pièces de l'époque de Murat - et disposés symétriquement. Les objets, peintures et tapisseries présentés font partie de l'ameublement.
Au cours de la dérniere décennie, l'on a ajouté à l'appartement, dans le respect du discours sur l'ameublement et la conservation historique, une pinacothèque, en utilisant la collection autrefois de propriété royale qui existait au palais, en retirant des oeuvres prêtées à d'autres organismes publics, en demandant des tableaux entreposés à Capodimonte. C'est ainsi que l'on peut retrouver dans les pièces une disposition di type thématique et historico-stylistique: portraits de cour dans la salle du trône ; peinture sacrée du seizième et dix-septième siècles dans la salle du belvédère: paysages du dix-sept et dix-huitième siècles dans une salle de l'aile sud: peintres napolitains u dix-neuvième dans les salles de l'arrière. D'une importance toute particulière sont les oeuvres qui expriment les développements méridionaux, romains et nordiques du caravaggisme (Ribera, Vaccaro, Monrealese, Spadarino, Bilijert et Preti) et un groupe de peintures du classicisme émilien, provenant de la collection Farnese héritée par Charles de Bourbon et en partie destinée à la décoration du palais (Schedoni, Guercino). La Chapelle elle-même, refaite deux fois au dix-neuvième siècle, est avec les peintures des oratoires latéraux une anthologie homogène de peintres napolitains du dix-neuvième, surmontée par la grande toile du plafond de Domenico Morelli.
Dans la difficulté de retrouver les aspects quotidiens, de vie privée et de rôle public de la résidence historique, aspects qui ont été détruits le plus violemment, l'appartement historique, parmi tous les intérêts qu'il offre aux visiteurs, offre celui d'un parcours historique artistique.

 
archives musées
CARTE DE L'ITALIE
cartina italia
Abruzzes
Calabre
Emilie Romagne
Latium
Lombardie
Molise
Piémont
Sardaigne
Toscane
Val d'Aoste
Basilicate
Campanie
Frioul-V. Julienne
Ligurie
Marches
Ombrie
Pouilles
Sicile
Trentin-H.-Adige
Vénétie
ACCÉS AFFILIÉ
STRUTTURE RICETTIVE
strutture Login
Aggiungi la Tua Struttura
AGENCES DE VOYAGE
Agenzie di viaggio Login
Affiliation
SITES WEB
website Login
Affiliéz Votre site Web

BIENVENUE EN TREDY
RECETTE ITALIENNE DU JOUR
PIZZOCCHERI AU FOUR Pasta - Spécialité de la Lombardie
PIZZOCCHERI AU FOUR Pasta - Spécialité de la Lombardie

Mélangez les 2 farines et disposez-les en fontaine sur le plan de travail. Au centre, versez 2 dl d'eau et une pincée de sel. Travaillez énergiquement ces ingrédients à la main pendant envi ... continue

D'autres recettes Italiennes
MUSÉE DU JOUR
GALERIE BORGHESE - Rome
GALERIE BORGHESE - Rome

La Galerie Borghèse est un musée public situé dans le parc de la Villa Borghèse à Rome. Au XVI siècle, les Borghèse, une riche famille noble originaire de Sienne, acquièrent des terres en marge de R ... continue

D'autres musées italiens
ascolta l'intervista di tredy.com su radio24
DESTINATIONS FAVORITES
Alessandria, Altopiano Delle Rocche, Aosta, Assisi, Asti, Bari, Brescia, Capo Vaticano, Capri, Catanzaro, Chianti, Cilento, Cinque Terre, CÔte Amalfitaine, CÔte De L’adriatique, CÔte Des Marches, Dolomites, Elba, Florence, Gargano, Îles Egadi, Îles Éoliennes, Ischia, Lac De Come , Lac De Garde, Langhe PiÉmont, Lecce, Lucca, Lunigiana, Macerata, Mantova, Maremme Toscane, Monferrato, Montepulciano, Naples, Perugia, Pesaro Urbino, Pisa, Pistoia, Positano, Prato, Procida, Riviera Del Conero, Riviera Delle Palme, Riviera Italienne, Rome, Salento, Salerno, San Gimignano, Sardaigne, Sicile, Siena, Sorrente, Terni, Treviso, Turin, Val Gandino, Valtiberina Toscana, VÉnÉtie, Venice, Viterbo
Qui sommes nous | Régions | Galerie Photos | Carte de web site